On se rejoint où ?

Et si les colères se rejoignaient ?

Si tous ceux qui s’opposent à la loi travail rejoignaient ceux qui la trouvent inadaptée et bâclée,

Si tous ceux qui veulent gagner plus pour vivre mieux rejoignaient ceux qui veulent travailler moins pour mieux vivre,

Si tous ceux qui veulent une 6ème République rejoignaient ceux qui veulent réécrire la 5ème,

Si ceux qui veulent plus de bio rejoignaient ceux qui veulent moins de pesticides,

Si ceux qui veulent mieux manger rejoignaient les paysans qui veulent mieux vivre,

Si ceux qui sont contre l’état d’urgence rejoignaient ceux qui veulent plus de sécurité sans perdre de liberté,

Si la French Tech frustrée rejoignait les artisans désabusés,

Si ceux qui veulent moins de communautarisme rejoignaient ceux qui veulent plus de laïcité,

Si ceux qui veulent plus de droits pour les femmes et les homosexuels rejoignaient ceux qui ne veulent plus d’une diplomatie qui tisse des liens avec les pays qui les persécutent,

Si ceux qui veulent moins d’impôts rejoignaient ceux qui veulent une meilleure répartition des richesses,

Si ceux qui veulent plus de gardiens de prisons rejoignaient ceux qui veulent plus de professeurs,

Si tous ceux qui disent « Ca ne marche plus » rejoignaient ceux qui disent « on pourrait faire autrement »,

Si tous ceux qui veulent plus de liberté rejoignaient ceux qui veulent plus de responsabilité,

Si tous ceux qui veulent plus de République rejoignaient ceux qui ne veulent pas moins d’ouverture sur le monde,

Si ceux qui veulent moins de SDF rejoignaient ceux qui veulent plus de logements sociaux,

Si ceux qui ne veulent pas de réfugiés rejoignaient ceux qui ne veulent pas de déserts ruraux,

Si ceux qui veulent moins de pollution rejoignaient ceux qui veulent plus de rames de métro, de Velib ou d’Autolib,

Si ceux qui veulent moins d’Europe rejoignaient ceux qui veulent moins de mondialisation,

Si ceux qui veulent plus d’investissements rejoignaient ceux qui veulent moins de financiarisation des banques,

Si ceux qui veulent plus de croissance rejoignaient ceux qui veulent moins de monopoles,

Si ceux qui veulent moins de délinquance rejoignaient ceux qui veulent plus d’éducateurs,

Si ceux qui veulent plus d’indépendance rejoignaient ceux qui veulent moins d’Otan,

Bref, si ceux qui ne veulent plus du vieux modèle rejoignaient ceux qui en veulent un nouveau…

Et si la prochaine union nationale se faisait sur la jonction de toutes nos colères, le monde basculerait…

Alors, on se rejoint où ?

 

Photo PATRICK AVENTURIER, GETTY

2 thoughts on “On se rejoint où ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

About Xavier Alberti

Fils, frère, mari et père. Entrepreneur engagé et dirigeant d'entreprise. Membre Fondateur de la Transition et de Jamais Sans Elles.